Témoignages

Accueil Remonter
 

 

 

Dans cette rubrique, découvrez les témoignages des plongeuses et des plongeurs ...

 

Fosse Villeneuve La Garenne - Décembre 2013 - Anne-Laure J. :

Arrivée à la fosse de Villeneuve la Garenne grâce à Sophie qui a bien voulu m’y conduire, je rencontre Claude qui nous annonce le programme : l’encadrement sera musclé ce matin : 2 E2 et 1 E3 pour une N2 et une nouvelle N1, à savoir moi. Après les explications de Luc sur le déroulement de la plongée (que d’instructions à intégrer), départ pour ma première plongée en fosse, encadrée par Luc et Eric. Premiers exercices d’équilibrage et première remontée assistée dans la fosse des 10m puis remontée à la surface pour une petite mise au point avant de descendre à 20m pour mettre en application les conseils. Résultat : une première plongée en fosse en eaux très chaudes réussie, j’espère pouvoir m’inscrire pour celle du 9 février.

Lorient - Août 2013 - Benoit E. :

Pour ma 5ème participation à la sortie Lorient, j’arrivais en terrain connu : traversées vers Groix confortablement installés sur le Kerguelen, briefings précis de Matthieu, plongée du dimanche sur le sous-marin U171, crocodiles Haribo au retour sur le bateau. Et pourtant, ce cru 2013 nous a réservé de belles surprises, témoignant d’une poursuite de la montée en gamme par rapport aux éditions précédentes.

Saint Mandrier - Atlantique Jeunes - Juillet 2012 - Inès Z. (16 ans) :

Le vendredi 29 Juin 2012, notre belle équipe parisienne est arrivée à Saint-Mandrier. Après avoir déposé nos affaires dans l'enceinte de l’école militaire de la Marine, nous sommes allés manger une bonne pizza au bord de la mer. Le soir même, à minuit, nous avons eu la chance de pouvoir gouter l'eau ! Le lendemain matin, Adèle et moi nous sommes réveillées de bonne heure, heureusement, le soleil était au rendez-vous ! Nous avons alors, peu à peu, découvert tous ensemble l'environnement et nous remarquons une chose, un paysage magnifique : la mer, le Soleil, la montagne... les militaires ainsi que les responsables de ce projet étaient très accueillants, ils n'hésitaient pas à partager leur savoir. Ainsi, nous avons appris de nombreuses choses sur la marine, tout comme sur la faune et la flore ! Les plongées se sont déroulées dans une ambiance géniale, portée avant tout pas la bonne humeur de notre chez Pascal.  On voulait tous prolonger ce séjour afin de continuer à découvrir les trésors qui constituent l'Océan...mais nous sommes finalement partis tous ensemble le dimanche 1er Juillet 2012, dorés par le Soleil, et ravis par ce week-end ! A l'année prochaine !

Roussay - Juin 2012 - Xavier  D. :

Eh bien ca y est ! La section Plongée a deux nouveaux N2 récemment promus. Je suis également le spécialiste mondialement reconnu de l'orientation multi demi-tours en carrière sans visibilité. Mais j'ai quand même réussi à atteindre le camion de pompier après avoir atteint le salon de jardin, la cabane de chantier, la barque et le bateau. Mais qu'il est compliqué d'imiter les Ancistrus ! Et suprème plaisir, j'ai vu le silure en plongée ! Lors de votre prochaine venue à Roussay, je me ferais une joie de vous faire découvrir l'orientation en demi-tour et le camion de pompier (sous le contrôle d'un encadrant évidemment ou en autonomie avec un N2). Grace à Dominique, j'ai également pu comprendre une des lois que nous a enseigné Johanne : "tout corps lesté plongé dans un liquide coule".  Et pour terminer, un grand merci à Johanne, Pascal et Claude pour leur disponibilité et leur patience.

Porquerolles - Octobre 2009 - Maeva (15 ans) :

4 jours 4 nuits du train du car et du bateau. 4 merveilleux jours en compagnie de gens géniaux, de moniteurs indescriptibles tellement marrants, tellement sérieux, tellement gentils et tellement attentionnés. J'ai découvert que j'étais capable de retenir ma respiration jusqu'à 6m de profondeur. J’ai aussi eu la confirmation que je ne savais pas lire une boussole. Je sais à présent que le tir sur cible n’est pas pour moi. J’ai pu jouer à la petite sirène pendant une demi-journée et j'ai compris pourquoi elle voulait des pieds. Je suis rentrée pour la première fois de ma vie dans une épave, c'est impressionnant ; mais quand on a confiance dans ceux qui nous entourent et dans notre moniteur, on pense juste à apprécier. J’ai apprécié chaque activité chaque jour, chaque heure et chaque minute de ce voyage. Tous ces progrès en si peu de temps tant de liens tissés et fortifiés. Si ce voyage était à refaire je serais la première sur la liste, les souvenirs, les amis, les progrès, les moniteurs de mon cœur et mon amour pour la plongée ça ne s'efface pas.

Lorient - Août 2009 - Guillaume A. :

Les première bulles d’un niveau 1. Ma première plongée, c’était cet après-midi, sur l’épave du Falke : pas mal pour une première ! Il faut dire qu’hier, sans certificat médical, j’ai dû rester sur le bateau pendant la plongée. C’est ballot. Autant dire qu’aujourd’hui j’étais impatient de descendre avec le groupe ! Un rien d’appréhension, vite apaisée, grâce à Pascal, toujours à l’écoute, qui m’a laissé descendre à mon rythme. Une fois sous l’eau, ce qui impressionne, c’est l’immensité, confortée par la faible visibilité et l’absence de repères. Heureusement, le boot nous guidait tout le long de la descente ! Et puis arrivé au fond, tout en essayant de gérer au mieux ma respiration, mon gilet stabilisateur et de suivre Pascal, j’ai pu prendre le temps d’observer la vie qui avait pris possession de l’épave : tacauds, sars, blennies, le spectacle est extraordinaire ! En plus, il paraît qu’avec l’expérience, on peut apercevoir plein d’autres choses… Vivement les prochaines plongées !

Lorient - Août 2008 - Benoit B. :

En début de semaine, alors que certains plongeurs fourbissaient leurs caissons d’appareils photo ou compulsaient des livres de biologie marine richement illustrés, discutant de leurs prochaines rencontres sous-marines, une minorité (4 plongeurs) se concentrait avec une inquiétude diffuse sur les épreuves du niveau 2, préparées tout au long de l’année en piscine, fosse, et mer avec Jean-Marc. Une autre minorité de plongeurs –nos deux formateurs- arboraient eux le grand sourire de ceux qui connaissent le menu des réjouissances et savent ce qui va se passer. Les plongées techniques se sont succédées au rythme des exercices/examens : remontées assistées (où les examinés développaient une obsession pour la taille des bulles) et conduite de palanquée (où l’attente du prochain problème du formateur –panne d’air, froid, essoufflement, etc. côtoyait le stress de l’orientation : retrouver le mouillage, sous peine d’avoir à payer le prochain apéro). Récréation avant la poursuite des examens, notre première plongée ‘profonde’ – 36m- sur la superbe « épave au canon », littéralement baignée dans des bancs de tacauds et de lieux jaunes- aura permis de motiver un peu plus les troupes –si besoin était ! Suivirent le 500m PMT, l’apnée-avec-handicap (le jeu consistant à retrouver à 5m de profondeur le phare (éteint) d’un des deux formateurs situé à 10 m avec une visibilité de 5m) et la très redoutée remontée sur expiration… qui s’est avéré ne pas mériter sa réputation ! Après une reposante visite à la Cité de la Voile, Mercredi après-midi, l’épreuve théorique venait conclure une série de sessions de formations  au cours de l’année sur la base de la bible des prépa N2 –le poly-de-Jean-Marc. Un petit oral d’après-dîner aura permis de cuisiner un peu plus certains candidats sur les détendeurs compensés et les calculs de consommation d’air. Au quatrième jour, les remontées, conduites de palanquée et simulations d’incident sont encore au menu de la plongée du matin. Une fronde des candidats commence à s’organiser –‘marre du sable et des bulles, nous aussi on veut voir des épaves !’ Mais sur le trajet du retour, une annonce des formateurs nous prend par surprise –‘cet après-midi, il y aura 4 autonomies’. L’annonce des équipes met fin au suspense, nous étions tous niveau 2 ! Notre première plongée autonome se déroula sur le Thüringen. Le moment avait des airs de premier trajet en voiture après le passage du permis de conduire… Cette plongée, et la seconde sur le site de Pen Men furent –cerise sur le gâteau- l’occasion de belles rencontres : seiches, raies, Saint Pierre, homards… Deux plongées profondes sont venues conclure la semaine. La première sur l’épave du U-171, la seconde de nouveau sur l’épave au canon… redevenus ‘simples’ encadrants, nos formateurs n’ont eu ni panne d’air, ni essoufflement, ni syncope… comble du luxe, ils nous ont même ramené eux-mêmes au mouillage ! Reste maintenant à profiter pleinement de nos nouvelles prérogatives, approfondir nos connaissances du milieu en suivant les cours de bio, avant peut-être d’envisager un nouveau passage au grill pour le niveau suivant !

Porquerolles - Juin 2007 - Loïc (14 ans) :

Ma première plongée a été super avec Yves, j’ai découvert  toutes sortes d’espèces de poissons que je ne connaissais pas. Les sites étaient magnifiques. J’ai bien aimé l’épave de bateau (le cimentier) et le site de Port-Cros (La Gabinière) avec tous les mérous. Mes premières plongées étaient très bien; dommage que cela n’ait duré que trois jours et que les plongées étaient si courtes.

Loïc a commencé la plongée en janvier 2005 et a obtenu avec succès les brevets Bronze, Argent et Or du cycle de la plongée Enfant. Son brevet Niveau 1 a été délivré 23 janvier 2007.

Marseille - Juin 2005 - Elise E.(16 ans) :

Marseille, c'était trop cool !!!  J'admets que j'avais un peu peur pour mes premières bulles. Je me demandais si c'était aussi bien que je me l'imaginais... Pour moi la plongée c'est un truc fascinant et je dois bien avouer que sur ça je ne m'étais pas trompée.  J'ai vu beaucoup de belles choses, comme par exemple les murènes et les épaves de bateaux, magiques... Bref, la première plongée était mystérieuse.

L'immersion m'a fait le plus peur parce que là je pouvais pu reculer ; c'était parti, fallait que j'y aille en faisant totalement confiance à mon moniteur ... en remontant je suis sortie vivante. Ouf...trop cool!!!.  J'ai rien vu ; c'était pas la question. Au contraire les suivantes, j'ai pu mieux voir puisque je savais que je pouvais faire confiance au moniteur qui m'accompagnait... Donc comme,  j'ai pu en faire une bref remarque,  j'ai vu des murènes ainsi que d'autres espèces sous-marines.

Bref, pour les séjours suivants, je me suis sentie mieux pour planer dans l'eau et ouverte à voir le magnifique spectacle que nous offre la mer au cours de chaque plongée.

 

 

AQUaGazEl Online

Envoyez un courrier électronique à webmaster@aquagazel.org pour toutes questions ou remarques concernant ce site Web. Copyright 2000-2015